mercredi 3 juin 2020

XU AVEC NORA

LE BON SENS, C'EST LE SENS DU CONTRESENS ET INVERSEMENT

Si on obéit immédiatement à cette injonction, alors il nous faut retourner à l'énigme précédente, la 470.
Non, nous n'allons pas refaire l'énigme mais revenir sur le résultat obtenu à l'issue de sa résolution.
Rappelons quel en était le décodage : A RONCEVAUX

Dans la même optique, nous allons prendre le contresens de cette solution, c'est-à-dire la lire en sens inverse ce qui donne : XUAVECNOR A

Je ne suis pas le premier à évoquer ce résultat mais je vais en donner une interprétation inédite :
XU AVEC NORA implique la reconnaissance de la préposition AVEC.
Elle sert uniquement à nous signifier qu'il s'agit de relier les lettres de gauche avec celles de droite pour obtenir XUNORA.
Jusque là rien de nouveau.

Pourtant, à ce stade, il nous suffit de trouver une anagramme et ainsi s'expliquera la singulière présence de la préposition A puisqu'elle est absolument impérative à la résolution.

Le nombre limité de lettres et la présence du X qui oriente vers des mots en -AUX ou -OUX facilite la recherche des candidats possibles.

Un nom propre s'impose : ARNOUX.

Parmi les Arnoux célèbres, si vous suivez mon blog, vous savez déjà que nous en avons déjà rencontré un. Il s'agit de l'écrivain Alexandre ARNOUX.

Or Alexandre Arnoux a notamment écrit sur la détermination du centre de Paris de Paris via un fil à plomb et la découpe en carton des contours de la carte de la ville de Paris. Il s'agit tout simplement d'une détermination du barycentre non pondéré. Evidemment cela rentre en résonance avec l'énigme 580. On comprend alors l'intérêt de l'aller/retour afin de rencontrer la notion de barycentre pour identifier Arnoux.



Ce qui est intéressant, c'est que de nombreux auteurs sur Paris se réfèrent à ce passage de Paris sur Seine d'Alexandre Arnoux.




Estienne d'Orval :
Delrue :

Mais c'est évidemment, le passage de Jacques Yonnet qui est le plus intéressant : 


Le luminaire dont il est fait mention correspond bien au centre de Paris selon Alexandre Arnoux. On constate que le fil ARNOUX en 470 nous mène donc à l'expression "spirale à quatre centres" de Jacques Yonnet et qu'on peut même penser qu'il s'agisse de la vocation première de ce décodage, à savoir la découverte de celle qui se cache derrière cette métaphore, c'est-à-dire PARIS.

Max ne pouvait anticiper les outils du Web qui permettraient la découverte "par la bande" de cette expression. Cette découverte a d'ailleurs été mésestimée, y compris par moi-même, et interprétée au mieux comme un argument pour légitimer l'expression mais en dehors du jeu.
Ce décodage apporte selon moi la preuve que Max Valentin a intégré cette phrase de Yonnet, non pas en tant que possible confirmation annexe pour celui qui la découvrirait mais dans les solutions mêmes des énigmes du jeu.



4 commentaires:

  1. Bravo pour les recherches (encore plus "pointues" que celles qui m'avaient amené à localiser le carré Sator dans la chapelle St-Michel d'Aiguilhe), mais j'avoue ma frustration de voir dénaturer une idée que je t'ai servie ici-même sur un plateau.

    Il me souvient en effet t'avoir signalé sur ce blog la présence de la préposition AVEC dans la solution de la charade de la 470 lue à l'envers. Mais mon analyse était, je crois, un peu plus fine, puisque je remarquais, de part et d'autre du mot AVEC, deux items jumeaux contenant la conjonction "quand".

    Ces deux items donnent les deux termes d'une "liaison" (N_U) que suggére aussi la signification de la préposition AVEC. De fait, dans le titre de la 600, on retrouve la conjonction "quand" suivie du verbe "s'allie", qui reprend l'idée de "liaison" (ce qui concourt, à mon avis, au décryptage de cette énigme). De même, dans la 560, le titre reprend clairement la "liaison" U_N et l'énigme commence par "quand". Le fait que le titre de la 650 commence par la même conjonction que le titre de la 600 me semble dire assez l'importance de cette piste.

    Au lieu de quoi, tu trouves dans l'anagramme ARNOUX de quoi appuyer le procédé de recherche d'un barycentre auquel tu tiens tant. C'est bien vu ! Dommage quand même que, dans la 580, il ne permette pas de localiser Vézelay avec une quelconque précision (à défaut d'un lampadaire dans cette ville, encore plus fort que la gare de Perpignan, centre du monde !). Lampadaire ou pas, il ne semble pas que cet Arnoux soit un héritier du siècle des lumières...

    Mais soit ! Te voilà conforté dans la "spirale à quatre centres" de Paris. Il est tout à fait possible que MV ait lu les ouvrages que tu cites. Et absolument certain qu'il a repéré l'anagramme SPIRALE/LE PARIS). Je me permets quand même de penser que c'est une fausse piste !

    Ton anagramme me plaît, mais je serais plutôt tenté de retenir Georges Arnoux, le compositeur. Lui au moins me mène à Vézelay en droite ligne. Et de m'intéresser aussi aux deux autres items jumeaux de la charade (donnant l'un et l'autre A). Sans oublier l'espace !

    DL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes nombreuses remarques, Don Luis. Je n'ai pas recherché sur Edelweb mais Rodbau avait mentionné xuavecnor en 2002 et Wolf avait évoqué xu avec nora en 2004.
      Selon moi, cette hypothèse s'articule effectivement avec une spirale à quatre centres parisienne et notamment celle du petit Paris de Jouy-le-Chatel. Le barycentre et Arnoux servent donc une recherche documentaire qui mène à l'expression "spirale à quatre centres" de Jacques Yonnet.
      Plus généralement, Paris me semble un incontournable dans cette chasse.

      Amicalement,
      Marvinclay

      Supprimer
  2. Cette phrase dans le livre "Rue des Maléfices" de Yonnet montre qu'il est possible d'appeler Paris "spirale à quatre centres".

    Mais il faudrait trouver un autre source plus commune pour valider cette appellation. J'ai cherché les sources de Yonnet mais je n'ai rien trouvé.

    Tu aurais pu mettre la dernière ligne du paragraphe de Yonnet qui est amusante : "À mon tour de laisser les enfants jouer avec la serrure."

    En tout cas merci pour avoir mis cette info en ligne. J'en ai profité pour lire le livre qui est très intéressants sur d'autres plans.

    mblond.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement, mblond, la vocation de ce décodage est de fournir la source de l'expression "spirale à quatre centres". Cette source est confidentielle et seule la solution Arnoux peut mener à cette référence en 1993.

      Amicalement,
      Marvinclay

      Supprimer