jeudi 24 novembre 2011

L'HYPOTHESE DE KLAUS ET MARTINI

L'hypothèse de Klaus & Martini considère la constellation du Navire Argo comme étant le Navire noir perché du jeu en 600. Klaus distingue plus spécifiquement l'étoile majeure de la constellation de la Carène, Canopus. (alpha Carinae)
Il exploite ensuite la classe spectrale de l'étoile : F0

Canopus possède la classe spectrale F0

   
F0 correspond évidemment à FA, Forbach-Angers.
G1 correspond à Bourges-Gérardmer.
H2 correspond à Héricourt-Cherbourg.
I3 correspond à Issoire-Dieppe.
J4 correspond à Jarnac-Epernay.

Pour ce qui est de la 500, je laisse la plume à Klaus :

Extrait de la contribution 997 de Klaus & Martini (publiée sur le forum antidabo.com)


On arrive en 500. "Ut Queant laxis". C'est une référence à la musique et plus particulièrement aux clefs musicales. Sur le visuel, une clef de Sol. Elle est placée sur la ligne de Si pour confirmer la droite Gerardmer-Bourges (qui correspond à Sol-Si). Le visuel donne la droite qu'il faudra utiliser pour tracer l'orthogonale : La droite Bourges-Gerardmer.

2424-24 etc... Ce sont bien les chiffres que l'on place en début de portée (après une clef de Sol ou de Fa). Ces 2/4 sont là pour confirmer la nature de la droite utile pour tracer l'orthogonale : ils rappellent la clef de sol. (ceci explique pourquoi Max a choisi 2/4 et non pas 1/2 ou même 4/2, qui aurait été plus difficile à interpréter). La vocation première de 2424... est bien sûr d'introduire la fausse piste de Dabo.

Pourtant 2424 donne un point précis différent de Carignan.
2+4+2+4+... = 62
Si vous mesurez la distance entre le bord du visuel et l’endroit où la ligne de Si (qui porte la clé de sol) coupe la régle, vous aurez 62mm.
Au méga, ça donne 62Km.
A partir de Bourges, mesurons 62mm (=62Km) sur la droite Bourges-Gerardmer. Nous obtenons un point. Empruntons l'orthogonale en ce point et, à 185Km (560606 mesures confirmées par la longueur de la règle), nous arrivons en plein coeur de PARIS.

Paris, magnifique spirale à 4 centres car ses 20 arrondissements s’enroulent autours des 4 premiers.

Elle mérite bien le nom de spirale (regardez un plan) et ses quatre centres sont pleinement justifiés.

Notez que les droites Forbach-Angers (tracée en 600) et Bourges-Gerardmer (tracée en 500) étant parallèles, le madit « l’une des DEUX lignes nécessaires pour tracer l’orthogonale est connue avant l’énigme 500 » est totalement justifiée.

Notre orthogonale est bien orthogonale à deux droites dont l’une est tracée en 600, c’est à dire avant la 500.


Voilà ce que ça donne graphiquement avec les segments Forbach-Angers et Bourges-Gérardmer :



La construction K&M


La construction orthogonale n'est pas sans rappeler l'inclinaison de la portée et de la règle du visuel de la 500 :

La Clef de Sol sur la ligne de Si (en rouge)




Cette hypothèse est intéressante à plus d'un titre puisqu'elle s'appuie également sur la ligne Forbach-Angers pour rebondir sur Bourges-Gérardmer. 
(Klaus ne l'évoque pas mais la ligne Forbach/angers porte en elle l'indication de changer de ligne, favorisant la considération de la ligne parallèle Bourges-Gérardmer)
Elle s'inscrit donc à un niveau de résolution supérieur par rapport à une hypothèse qui s'appuie sur le seul segment Forbach-Angers comme celle qui mène à Bâle.
Ensuite, à l'image d'Agen, elle va à contre-courant de l'interprétation faisant de Carignan le 2424 du jeu. Ce dernier défie d'ailleurs les techniques de retro engineering puisqu'il ne correspond pas à une localité à l'échelle de la carte 989.
Enfin, elle permet l'obtention de l'une des hypothèses de spirale à quatre centres les plus crédibles à savoir Paris.



Spirale des arrondissements parisiens





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire